Architecture écologique, des stratégies pour les bâtiments commerciaux

De plus en plus, des stratégies d’architecture écologique sont mises en œuvre dans les conceptions de bâtiments publics. Bien que le coût soit toujours une considération primordiale pour les planificateurs de bâtiments municipaux, gardez à l’esprit que dépenser plus d’avance pour des stratégies durables peut non seulement générer de grandes économies au fil du temps, mais aussi avoir un impact positif sur la qualité de l’air, le bien-être et conduire à un avenir régénérateur .

Explication des stratégies d’architecture écologique

L’architecture écologique est l’utilisation de stratégies de conception qui réduisent l’impact environnemental négatif d’un environnement bâti. Les architectes prennent en considération le paysage du site, la gestion de l’énergie et la gestion des eaux pluviales lors de la planification, puis utilisent des systèmes et des matériaux de construction respectueux de l’environnement pendant la construction.

Lors de la conception de bâtiments publics en tenant compte de la durabilité, les architectes utilisent les cinq principales stratégies d’architecture écologique suivantes:

1. Conception écologique passive.

Des stratégies passives, telles que la prise en compte de l’orientation du soleil et du climat lors de l’implantation et la réflexion sur l’emplacement et le fonctionnement des fenêtres, sont utilisées pour gérer au mieux la lumière du jour et la ventilation naturelle et contribuer grandement à réduire les besoins énergétiques du bâtiment. Dans certains climats, les techniques de masse thermique s’utilisent pour exploiter l’énergie solaire. Dans de tels cas, les murs épais absorbent la chaleur du soleil pendant la journée et la libèrent dans le bâtiment la nuit.

2. Conception d’architecture écologique et active.

Les architectes consultent des ingénieurs en mécanique et en électricité pour mettre en œuvre des systèmes électriques, de plomberie, de CVC et d’autres systèmes à haute efficacité, conçus pour avoir de petites empreintes environnementales.

3. Systèmes d’énergie renouvelable.

système d'energie renouvelable

Les systèmes d’énergie renouvelable, y compris ceux qui exploitent l’énergie solaire et éolienne, sont également d’excellentes options pour certains bâtiments. Souvent on trouve ces systèmes utilisés conjointement avec des stratégies de conception passives.

4. Matériaux et finitions de l’architecture écologique.

En faisant de l’achat d’aciers, de bois d’œuvre, de béton et de matériaux de finition, tels que des tapis et des meubles, une priorité auprès d’entreprises qui utilisent des techniques de fabrication respectueuses de l’environnement ou des matériaux recyclés, les architectes font la mise sur le développement durable.

https://cdn.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/f/8/d/f8df2ca542_78432_maisonecolo-canon-759.jpg

5. Aménagement paysager autochtone.

Les choix d’aménagement paysager peuvent avoir un impact important sur la consommation d’eau des bâtiments municipaux. Les architectes intègrent des arbres, des plantes et des herbes indigènes de la région à la conception écologique. De cette façon, ils peuvent réduire considérablement les besoins d’irrigation. On peut également utiliser l’aménagement paysager dans le cadre d’une stratégie énergétique passive. En plantant des arbres qui ombragent le toit et les fenêtres aux heures les plus chaudes de la journée, le gain de chaleur solaire à l’intérieur du bâtiment peut être réduit.

6. Gestion des eaux pluviales.

Lorsque la pluie tombe sur un site vierge, l’eau ne s’évapore pas, il s’absorbe dans le sol. L’eau reconstitue la nappe phréatique naturelle. Cependant, lorsqu’un bâtiment est placé sur le site, ainsi que des stationnements, des trottoirs, des routes d’accès et d’autres aménagements paysagers, les précipitations se comportent différemment. L’eau s’écoule de ces surfaces et dans les égouts pluviaux. En mettant en œuvre des stratégies de gestion des eaux pluviales, telles que des chaussées perméables qui aident à réduire le ruissellement et les bassins de rétention qui captent le ruissellement et rejettent lentement l’eau dans le sol, l’impact environnemental négatif des bâtiments peut être réduit.

Voir aussi:

(9)